Déroulements d'une greffe de cheveux

greffe de cheveux docteur Paul benetveux

Greffe de cheveux

De quoi s'agit-il ?

Chaque année, des millions d’hommes et de femmes sont victimes d’une perte de cheveux plus ou moins importante. Le plus souvent, cette expérience génère d’importants complexes, et impacte sensiblement l’estime de soi et le bien-être psychique. Mais elle peut aussi devenir un vrai handicap social, et altérer la vie personnelle et professionnelle. Facile à réaliser et indolore, la greffe de cheveux constitue une solution idéale pour remédier à cette situation sensible. Le Docteur Paul Benet vous décrit les différentes étapes de cette opération !

Du stress à l’isolement social, en passant par la perte d’estime de soi, la calvitie peut avoir des conséquences dramatiques. Depuis plus de 20 ans, le Docteur Paul Benet propose à ses patients une solution efficace et durable : la microgreffe. Elle s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes, et peut être réalisée à tout âge (généralement entre 30 et 60 ans).

 

La greffe capillaire

Une solution efficace pour lutter contre la perte de cheveux

La calvitie, ou alopécie, touche près de 13 % des Français, 2 % des femmes et 25 % des hommes (étude IFOP, 2015). Il s’agit d’un problème fréquent, qui peut impacter tous les pans de la vie, aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Les individus concernés sont victimes d’une perte de cheveux, plus ou moins rapide et volumineuse. Pour y remédier, certains d’entre eux font appel aux services d’un expert médical.

Ce dernier est en mesure de leur proposer une intervention mineure : l’implantation capillaire. Grâce aux nouvelles technologies, fini les effets « champ de poireaux » ou « cheveux de poupée » ! Aujourd’hui, ce type d’opération offre un résultat naturel et indétectable. Les patients n’ont pas besoin d’en parler à leurs proches, et peuvent progressivement restaurer leur confiance et leur estime de soi.

En quoi consiste une greffe de cheveux ?

La greffe capillaire constitue une intervention bénigne et désormais courante. Au cours de cette opération, le Docteur Paul Benet prélève des greffons au niveau des zones de votre cuir chevelu non soumises à l’alopécie. Puis, il réimplante ces unités folliculaires sur les zones à traiter. Chacune d’entre elles est composée d’un follicule pilo-sébacé, et d’une à trois tiges.

Chaque implant de cheveux a les mêmes propriétés que lorsqu’il était localisé dans la zone de prélèvement initiale. C’est pourquoi la greffe est permanente et définitive.

Une première consultation

Pour élaborer un plan d’attaque thérapeutique

Vous souhaitez faire appel à nous pour traiter votre chute capillaire ? Un premier rendez-vous dans notre cabinet est indispensable pour poser un premier diagnostic et envisager une stratégie de soins.

Élaborer une stratégie thérapeutique sur mesure

Avant d’envisager une quelconque opération, votre médecin veille à ce que vous n’ayez pas de contre-indications, et évalue le stade d’avancement de votre perte de cheveux. Puis, il définit le tracé de votre future implantation de cheveux. Chaque situation donne lieu à une stratégie différente.

Il faut aussi tenir compte de la qualité et de la nature des cheveux (clairs, foncés, épais, clairsemés). Nous devons collecter l’ensemble de ces données pour vous proposer un plan d’attaque thérapeutique efficace et personnalisé.

Les contre-indications

Sachez que tous les patients ne sont pas égaux face à la greffe capillaire. Les personnes qui sont en pleine poussée évolutive doivent patienter un peu pour bénéficier d’une intervention. Chez d’autres patients, il faudra renouveler l’opération quelques années plus tard.

Et parfois, la greffe n’est tout simplement pas possible. C’est le cas lorsque l’on ne trouve pas de zone donneuse suffisamment dense. Parallèlement, il existe certaines contre-indications :

  • la grossesse ;
  • l’allaitement ;
  • certains troubles psychiatriques ;
  • certains troubles de la coagulation ;
  • les allergies aux anesthésiants locaux ;
  • certaines maladies cardiovasculaires et pulmonaires ;
  • certaines infections ou maladies du cuir chevelu (il faut les traiter d’abord).

Quelles sont les différentes étapes de l'intervention ?

Nos conseils et préconisations

Pour obtenir un résultat probant et favoriser votre récupération, il est important que vous sachiez de quoi il retourne. Nous vous décrivons les principales étapes de l’intervention, et vous donnons nos conseils et préconisations.

Durant le mois précédant l’intervention

Avant toute chose, il vous faut réaliser un bilan sanguin, afin de vérifier votre état de santé général. Si vous avez eu des problèmes cardiaques dans le passé, effectuez également un électrocardiogramme, afin d’éviter d’éventuels risques liés à l’anesthésie. Si vous prenez un traitement médicamenteux chronique, consultez votre médecin/spécialiste et demandez-lui de vous fournir un certificat de non-contre-indication à̀ l’intervention de restauration capillaire.

En cas de maladie dermatologique de type dermatite séborrhéique, eczéma ou psoriasis, consultez votre dermatologue pour vérifier que votre pathologie est guérie ou stabilisée. Enfin, nous vous conseillons vivement d’arrêter de fumer un mois avant l’intervention.

La semaine précédente

Dans la mesure du possible, il vous faut éviter de prendre des anti-inflammatoires, antiagrégants et anticoagulants. Si vous prenez du Minoxidil ou des vitamines, stoppez leur utilisation durant les 7 jours qui précèdent l’opération.

La veille de l’intervention

Nous vous déconseillons vivement de prendre une solution médicamenteuse telle que l’aspirine avant ou après l’intervention. Une telle consommation a tendance à liquéfier le sang et à perturber la cicatrisation.

Au matin de l’intervention

Vous n’avez pas besoin d’être à jeun pour bénéficier de l’intervention. Au contraire, veillez à prendre un petit-déjeuner ou un repas consistant le jour J. voici quelques autres conseils pour assurer votre bien-être et votre confort :

  • prévoyez des écouteurs, de la musique, une revue ou un livre ;
  • optez pour une tenue confortable et des vêtements qui se boutonnent, et ne s’enfilent pas par la tête ;
  • organisez votre retour : il est fortement déconseillé de conduire soi-même et interdit de porter un casque de moto durant trois semaines complètes (de même, vous ne pourrez pas porter de casquette ou chapeau durant minimum 3 jours) ;
  • prenez une douche et appliquez de la Bétadine (fournie sans ordonnance en pharmacie) sur votre corps et vos cheveux avant de venir au cabinet.

Le jour de l’intervention

Le jour J, le Docteur Paul Benet vous exposera une nouvelle fois la stratégie thérapeutique choisie. Il validera le nombre de greffons à réimplanter, et leur orientation. Puis, il prendra le soin de dessiner la zone donneuse, ainsi que la zone receveuse.

Une fois ces précautions prises, il procédera à l’anesthésie locale, aux prélèvements et à l’implantation des greffons. Au total, il faut compter au moins 2 heures d’opération, et une heure de repos postopératoire.

interventions greffe de cheveux

Quelle technique de greffe ?

Greffe FUE ou FUT

Pour réaliser le prélèvement, nous privilégions souvent la FUE (également appelée micro FUE). Il s’agit de ne retirer que des unités folliculaires, et non des bandes de cheveux. Pour ce faire, nous nous servons d’une sorte de minuscule emporte-pièce appelé un micro punch.

Mais nous pouvons aussi opter pour la FUT. en fonction du type de cheveux et de la zone à traiter , elle consiste à prélever une bande de cheveux (plus ou moins grande en fonction du nombre de cheveux à déplacer ) cette technique permets de déplacer beaucoup plus de cheveux que la FUE en une séance et permet aussi de réimplanter des greffons contenant plus de cheveux (3.4.5.6…) donnant ainsi un excellent volume en une séance seulement , cette technique est par ailleurs beaucoup moins onéreuse.

Le Dr Paul Benet vous conseillera la technique la plus adaptée et la plus interessante pour vous en fonction de votre cas particulier et de vos attentes.

Concernant l’implantation des greffons, nous utilisons la DHI. Cette technique, extrêmement précise, offre un résultat ultra naturel, sans cicatrice apparente. Elle est réalisée à l’aide d’un petit stylet, le stylo de Choï. L’objectif est de créer un espace correspondant parfaitement à la taille du greffon. On réimplante les greffons en fonction des zones, ainsi sur la ligne frontale on favorisera les greffons de 1 ou 2 cheveux et nous implanterons de plus gros greffons sur le dessus de la tete pour obtenir un résultat très naturel et surtout très dense en une seule séance .

Et après l'intervention ?

Nos préconisations

Une fois l’opération réalisée, il est important que vous respectiez certaines préconisations. Elles permettent de récupérer rapidement, et d’avoir un joli résultat. Pendant quelques jours, évitez la position allongée en journée. La nuit, évitez au maximum le contact entre la zone greffée et l’oreiller ou le matelas. Et surtout : évitez de consommer du tabac ou de l’alcool durant au moins 3 jours.

Le soir de l’intervention

Il vous faudra vaporiser du sérum physiologique sur la zone greffée, toutes les 30 à 45 minutes, et ce, jusqu’au coucher.

Le lendemain (J+1)

Vous pouvez observer quelques légers saignements au niveau de la zone donneuse. C’est fréquent et sans conséquence, cela ne doit donc pas vous inquiéter. Pour les arrêter, contentez-vous d’appliquer une compresse froide dessus.

Vous prendrez le soin de laver la zone donneuse (uniquement cette zone), en utilisant un shampoing extra-doux. Il est également possible d’y appliquer une lotion à base d’aloe vera. Puis, vous laisserez la zone sécher à l’air libre.

Durant toute la journée, il vous faudra vaporiser du sérum physiologique sur la zone d’implantation le plus souvent possible. L’idéal est de le faire toutes les 30 à 45 minutes.

Le surlendemain (J+2)

Vous nettoierez à nouveau la zone donneuse avec un shampoing extra-doux, et continuerez de vaporiser du sérum physiologique sur la zone greffée fréquemment.

À partir du 3e jour post-greffe (J+3)

Au troisième jour, vous appliquerez un shampoing extra-doux sur l’ensemble de votre cuir chevelu matin et soir. Au début, soyez délicat, puis insistez un peu plus (sans ongles) pour faire tomber les croûtes. 10 jours après l’opération, ces dernières doivent avoir disparu.

Et après ?

Après le 10e jour :

  • appliquez du Minoxidil (2 fois par jour pendant un an) pour favoriser la prise des greffons ;
  • évitez de porter un casque de moto, un chapeau ou un bonnet serré pendant un mois ;
  • vous pouvez commencer à utiliser un sèche-cheveux à froid, mais attendez 21 jours pour l’utiliser à chaud ;
  • n’utilisez pas de laque, de gel, ou de produits de coloration pendant un mois ;
  • évitez les expositions au soleil trop longues ou intenses durant les 15 jours post-opération ;
  • attendez 15 jours pour vous baigner en piscine, et 10 jours pour nager en mer ;
  • attendez trois semaines pour vous octroyer un hammam ou un sauna ;
  • vous pouvez reprendre une activité physique individuelle modérée, mais attendez 15 jours pour les sports intenses (comme la musculation) et 1 mois pour les sports collectifs et de contact.

Quelles sont les suites d’une greffe capillaire ?

Après l’opération, des micro cicatrices sont visibles au niveau de la zone d’implantation. Des croûtes vont s’y former, avant de tomber spontanément au bout de 7 à 10 jours. Au niveau de la zone de prélèvement, la cicatrisation prend généralement deux jours, et les croûtes disparaissent en une semaine.

Quels résultats peut-on espérer ?

Au niveau de la zone greffée, les cheveux implantés commencent par tomber, avant de repousser à partir du 3e mois suivant l’intervention. Généralement, il faut attendre 5 à 8 mois pour voir les premiers signes, et 10 à 12 mois pour constater le résultat définitif.

Quels risques de complications ?

Durant 7 à 10 jours, vous pouvez constater des effets secondaires sans gravité :

  • des démangeaisons ;
  • des légères rougeurs au niveau de la zone greffée ;
  • un œdème au niveau du front ;
  • de légers saignements durant 2 ou 3 jours ;
  • une insensibilité du cuir chevelu ;
  • des croûtes et micro cicatrices.

Quelles sont les suites d'une greffe capillaire ?

Quels résultats peut-on espérer ?

Après l’opération, des micro cicatrices sont visibles au niveau de la zone d’implantation. Des croûtes vont s’y former, avant de tomber spontanément au bout de 7 à 10 jours. Au niveau de la zone de prélèvement, la cicatrisation prend généralement deux jours, et les croûtes disparaissent en une semaine.

Au niveau de la zone greffée, les cheveux implantés commencent par tomber, avant de repousser à partir du 3e mois suivant l’intervention. Généralement, il faut attendre 5 à 8 mois pour voir les premiers signes, et 10 à 12 mois pour constater le résultat définitif.

Quels risques de complications ?

Durant 7 à 10 jours, vous pouvez constater des effets secondaires sans gravité :

  • des démangeaisons ;
  • des légères rougeurs au niveau de la zone greffée ;
  • un œdème au niveau du front ;
  • de légers saignements durant 2 ou 3 jours ;
  • une insensibilité du cuir chevelu ;
  • des croûtes et micro cicatrices.